S’inscrire à notre newsletter

Pour mieux vivre le changement: on se calme !

Changement

Pour mieux vivre le changement: on se calme !

Certes la période est anxiogène et il est effectivement assez difficile en ce moment de mettre le nez dehors ou d’ouvrir un journal sans tomber sur une série de mauvaises nouvelles ! Qu’il s’agisse d’aléas climatiques (que l’on ne peut d’ailleurs plus vraiment qualifier d’aléas étant donnée la tendance forte qui s’installe), du Coronavirus ou des nombreuses tensions politiques et sociales qui perdurent encore à notre époque !

Bref le climat est morose et il le semble d’autant plus qu’il implique des changements radicaux et urgents dans nos manières de vivre, de consommer et de travailler.

Le changement : une source de stress pour notre cerveau

Or le changement n’est pas la discipline favorite de notre cerveau qui, pour des raisons d’économie de ressources, préfère ce qui ne varie pas trop et qu’il peut gérer en mode automatique et rapide.

Ceci explique pourquoi nous nous énervons parfois lorsque nous ne retrouvons pas un produit à son emplacement habituel au supermarché ou que les fonctionnalités de nos applications préférées ont été modifiées au cours de la dernière mise à jour.

Dans ces conditions, le changement peut même devenir une source intarissable de stress et de frustration. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne le réchauffement climatique qui devient une source majeure d’(éco)anxiété appelée « solastalgie ». Alors comment garder le moral et surtout suffisamment de contrôle pour gérer sereinement ces situations de transition, en particulier, dans le monde professionnel caractérisé par d’incessantes évolutions ?

En vous précipitant sur nos exercices de détente et de relaxation ? Pourquoi pas, mais plutôt dans un deuxième temps !

Je préconise, avant tout, de prendre le problème à la source et de commencer, sans attendre, par aider notre cerveau à mieux se repérer dans un monde saturé d’informations, la détente suivra !

Pour cela nous devons  devenir beaucoup plus exigeants avec nous-mêmes dans le processus de sélection des informations que nous souhaitons (on non) traiter. Car pour s’adapter efficacement aux changements, notre cerveau a paradoxalement besoin de repères fiables et bien établis. Repères qui tendent à disparaître, noyés sous une masse de données (l’infobésité) si nous n’y faisons pas suffisamment attention.

Voici 3 recettes simples à appliquer pour clarifier la situation en période de changement :

RECETTE N°1 : Pas tout en même temps !
Nos ressources sont limitées et les périodes de changement très stimulantes. Dans ces conditions, il est absolument indispensable de lisser la charge mentale en répartissant harmonieusement dans le temps l’intégration des informations nouvelles. Cela se traduit par une montée en compétences progressive qu’il faut accepter. Mais cela est finalement assez logique, il ne vous viendrait pas à l’esprit de vous inscrire à Rolland Garros avant d’avoir pris quelques leçons de tennis ?!!

RECETTE N°2 : Pas dans n’importe quel ordre !
Pour mieux vivre le changement, il s’agit ici, de limiter les dépenses d’énergie inutiles en aidant notre cerveau à se replacer le plus souvent possible dans sa zone de confort. Concrètement cela revient à veiller à conserver une vision suffisamment globale de la situation pour ne pas nous laisser submerger par des milliers de détails, et favoriser la détection par notre cerveau de toutes les régularités dans notre nouvel environnement qui vont lui permettre d’automatiser les traitements pour plus de performance et de confort intellectuel.

RECETTE N°3 : Des pauses de relaxe mentale !
En complément de ces recettes fondamentales et pour une performance durable pendant (mais également et surtout après) les phases de transition, vous pouvez compléter vos pratiques d’écologie mentale en réalisant régulièrement des pauses de relaxe mentale et de récupération qui constituent la meilleure manière pour le cerveau de consolider les informations liées au changement.

Découvrez 3 de nos nouvelles micro-pauses de détente et de relaxation :

Gaël Allain Directeur scientifique de My Mental Energy Pro

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.